Chronique: expérience numéro 3

La lutte contre Sens est à son commencement. Rejoignez la Résistance !

Re: Chronique: expérience numéro 3

Messagepar Maxime (Laconfir) » 22 Avr 2014, 11:57

Hier nouvelle épreuve: graveur et de nouvelles interrogations en perspective.

En inter partie: peu de chose, à part Sapho qui rencontre Sally et va voir Sollipsis qui lui parle de Sens, de la cellule et du cadran. Artelian a discuté avec Maria qui lui a demandé a la nouvelle York de lui ramener un généticien, elle a parlé de lui en le présentant comme un docteur.

Déjà nouvelle musique d'intro: https://www.youtube.com/watch?v=3v6BtJaBQmo

Tout d'abord, le conseil les convoque et propose de traiter le cas Akina, voulant le condamner à mort.
Elvis s'oppose à cela, pensant qu'il peut encore servir étant donné ses capacités martiales.
Sirus n'en a globalement rien à faire.
Sapho s'oppose à l'idée d'un tribunal militaire.
Artelian est contre aussi.

Le conseil suit les bugs et envoie Akina en soins psychiatriques. Celui ci les a gratifié de plusieurs insultes au passage. Sollipsis n'a pas supporté de voir une personne qu'elle a élevé devenir fou à cause de sa philosophie vis à vis de la vérité et n'a pas voulu le voir se faire condamner à mort.

La mission est donc exposée par Gladius. Les bugs sont tout de suite éberlué par la possibilité de l’existence de résistants à la nouvelle York qu'on aura pas encore secouru...

La tension est palpable mais les bugs commencent tout de suite à parler entre eux du conseil et de la Nouvelle York, à l'initiative d'Elvis. Celui ci veut absolument emmener Akina, pour lui, être condamné parce qu'on cherche la vérité, c'est une preuve de plus que la résistance est pourrie jusqu'à la moelle. Les autres veulent surtout guérir Sirus et aider les résistants. De plus Akina ne peut pas les suivre donc c'est complètement con.

Ils embarquent dans le sous marin en se sentant suivis (équipe avec 3 personnes au dessus de 40 en Chaos...). Une fois dedans, ils reçoivent un poème dans une langue étrange (anglais) que seul Sirus qui a étudié les langues peut lire. Aucun ne comprend mon message poétique parlant de l'heure et du lieu où les ombres vivent...

Sapho faisant une ronde trouve Willfried. Je craignais cette rencontre mais mon équipe de chaotique l'a tout de suite accepté en voyant son histoire et ses capacités (Elvis lui a dit rien a foutre de ta vie, pourquoi tu penses pouvoir nous aider...). Ils l'ont vite adoré et ils sont devenu potes rapidement. Sirus s'est excusé d'avoir tué l'amant de Willfried au premier scénar mais Willfried le pardonne car il savait que Tarl était devenu fou. ENFIN UN PERSONNAGE QUI PLAIT A SIRUS !!! (Il semble vraiment vouloir s'y lier, voir engager une romance platonique avec lui :) ).

Willfried est de corvée de chiotte pour s'être infiltré (j'adore joué la pilote). Plusieurs discussions ont lieue avec lui, les gens sont vraiment curieux de son histoire et vont loin (du genre: mais comment avez vous tué un quadrilla sans resplioïde ?)

Pause avant l'arrivée à la Nouvelle York et déjà pas mal d'hypothèses géniales chez les joueurs: mais en fait les immortels je suis sur ils cheatent les runes ils peuvent aller jusqu'à 200, la tornade ça vient de la mort d'une quadrilla mais comment ça se fait qu'on en a pas vu sur le premier quadrilla ? Willfried c'est un peu le troisième camp, c'est cool d'avoir une vision non manichéenne des choses !)

Reprise, arrivée : Ils constatent une fois arrivés à la Nouvelle York le paysage apocalyptique de celle-ci. Ils voient des fantômes d'enfants et de gens fuyant sur la place. Ils comprennent de suite la nécessité du métro.

Dedans, ils trouvent des petits robots qu'ils esquivent via l'ombre monde, Will sert d'éclaireur. Ils trouvent une enfant chassée par un robot qu'ils détruisent mais qui explose (Elvis débranche des câbles pour éviter l'explosion nucléaire). L'enfant les ramène au camp des résistants qui se débrouillent comme ils peuvent. Mais les robots croisés en chemin ont du envoyer un rapport, il faut donc évacuer. Les bugs s'organisent pour attirer les robots ailleurs et pour évacuer les résistant au sous marin. Tout se passe bien et on leur indique une route sûre pour aller à la tornade.

A partir de là ça s'enchaîne, les gravures, les arts d'agone, les paysages étranges, le fantôme de Métatron. Les Bugs paniquent en voyant que la tornade réuni les mondes.

Une fois en haut, des muses les attendent dans l'antichambre de la représentation (des affiches graveur on show sont placardées), ses muses de pierre soignent les joueurs et du coup elvis prend le bâton de Sapho et en explose une, dans le doute... Les autres le regarde avec un air éberlué et l’engueule mais lui est énervé de voir ses camarades prendre les choses comme elles viennent sans s'interroger...

Une fois dans le théâtre, Graveur fait son discours et lance le combat (ça marche toujours aussi bien cette mise en scène avec l'enregistrement). Le combat fait rage de suite et la musique motive les joueurs: https://www.youtube.com/watch?v=JYu_AUBO698

Graveur se prend direct un bombardement de la flotte de Halo. Il envoie Will dans les air, Paralyse Artelian dans la pierre. Il jubile à chaque attaque en trouvant cette pièce fabuleuse, ("l'Introduction est faîtes, et voici la situation problème les enfants !" " De la science fiction ! Vous avez amené des alliés ! Ce retournement de situation est magnifique !" Lorsque le dragon de games of throne arrive alors qu'il est plongé dans la glace il hurle "OUI ! La glace le feu ! La fantasy après la SF, c'est GENIAL !" Ou encore quand Will est s'accroche et que Sapho va l'aider: "Et de la romance ? C'est tout ce qu'il nous manquait ! Qual chef d'oeuvre !"). j'ai vraiment eu le sentiment que graveur utilisait la tornade pour prendre possession de moi ^^.

En bref, j'ai adorer joué ce combat et devenir de plus en plus fou avec son avancée, les joueurs ont déchainé les faits de cellulis et les ombres pouvoirs, c'était vraiment épique à souhait.

Et là Pierre a tenté de piéger Sens. Il utilise le fait de cellulis: je ne supporte pas l'idée d'être déterminé pour changer l'histoire et pouvoir capturer Graveur vivant. J'ai l'air con mais je le regarde et je choisit de lui dire: Ok, mais ça ne marche que quelques secondes, le combat reprendra ensuite.
Il choisit donc de se retrouver sans une pièce blanche à discuter avec graveur et il lui pose ses questions:
Pourquoi cette tornade, comment en faire d'autre ? Comment ça pas de sentiments, vous en êtes sûr ?
Graveur répond comme un dément mais répond avec honnêteté. Pour retrouver Métatron, pour sortir de cet univers, il veut que l'univers soit recouvert de tornade quitte à tuer tout le monde. Elvis ne comprend pas et fini par lui dire: Je comprends ton projet mais pourquoi ? POURQUOI ?
Graveur répond calmement: mais parce que je suis fou... Et le fait de cellulis prend fin.

Une fois graveur à terre, il fait son imprécation de fin qui laisse tout le monde sur le cul. Les bugs rencontrent ensuite Météore, ils brisent le corps de Métatron, Sirus est sauvé des pierres s'écroulant par Willfried, Elvis, Artelian et Sapho vont dans l'ombre monde et Météore les sauve avec un bouclier. Les bugs veulent des réponses mais Météore n'en donnera pas, il les a déjà sauvé quand ils étaient petits mais le temps n'est pas venu, il s'en va en courant.

La nouvelle York est le moment de calme, Elvis réfléchit (encore) dans son coin. Willfried fait visiter à Sirus le Nouvelle York Time, ainsi que le bar où il a travaillé et ils retrouvent des fûts de bière. Will retrouve de vieux vinyles et passe sympathy for the devil, Elvis les rejoint et Will lui explique qu'il a déjà put écouté du Elvis et donc que ses parents n'ont pas rêvé, c'était bien un chanteur. Will leur fait son cocktail spécial et Sapho demande si ça file les yeux rouges.

Sapho et Artelian vont sur les ruines où Finnlongfinger est mort et elle raconte son histoire. Les résistant re débarquent et veulent rester, il va y avoir du travail mais cette ville est pleine de promesses.

Fin du scénario, et c'était beau, de l'émotion des questionnements on a tout eu !!!!

Malheureusement Pierre a du partir vite mais on a discuté pendant près de 3h avec Yann et Antonin. Graveur a bel et bien lancé des pistes. Ils pensent que Sens, c'est peut être un livre blanc dans lequel chacun peut écrire ce qu'il veut, c'est imposer sa volonté au monde. On les pousse mais ils ont pleins d'hypothèses qui vont super loin, ça nous a fait du bien de réfléchir à tout ça.

Pour Elvis j'ai toujours un problème, il est frustré, il voit les gens comme des choses utiles et pas comme des gens, il continue à refuser de se lier et est dépité par ses camarades qui tissent des liens. Pierre joue très bien le personnage qui se rend compte de n'être qu'un personnage et qui est en train de virer complètement fou. Le problème est que les relations sont du coup très tendues avec son personnage et je ne sais pas trop quoi faire.

- Est ce que je laisse aller et on verra avec le temps ?
- Est ce que je lui demande si se transformer en quadrilla lui permettrai de changer de point de vue et donc d'apprécier le jeu ?
- Est ce que je lui propose de passer dans le camp du MJ pour double meujeuter (il a essayé de tricher avec les dés d'immersion hier...)

En fait je me demande s'il joue au même jeu que les autres. Il refuse l'aspect équipe de Sens, il accepte l'aspect immersion et l'aspect philo mais je me demande s'il le joue super bien ou si ce sont ses mauvais côtés de la vraie vie qui ressortent. Je ne suis vraiment pas serein avec la question... Rom ? Des MJ ? Vous avez déjà eu ce cas ? Je suis curieux de votre expérience pour rendre la mienne meilleure pour tout le monde car j'ai peur que cela nuise au plaisir de jeu des autres au final et qu'il y ai deux groupes à ma table....
Maxime (Laconfir)
 
Messages: 248
Enregistré le: 23 Aoû 2013, 20:50

Re: Chronique: expérience numéro 3

Messagepar Schultz (Jérôme S.) » 22 Avr 2014, 17:14

J'ai déjà eu un joueur comme ça, sur ma première table.
Maxime (Laconfir) a écrit:En fait je me demande s'il joue au même jeu que les autres. Il refuse l'aspect équipe de Sens, il accepte l'aspect immersion et l'aspect philo mais je me demande s'il le joue super bien ou si ce sont ses mauvais côtés de la vraie vie qui ressortent.

Je ne vous connais pas, mais à ma table c'était clairement le cas.
Le joueur jouait assez solo et se moquait du ressenti des PJ, mais aussi des autres joueurs. C'est notamment lui qui avait tué Sauveuse de sang froid sous les yeux du Bug qui s'était lié à elle sans aucun remord. Le joueur était même plutôt amusé de voir à quel point ça blasait le joueur amant platonique de Sauveuse.
Il avait fini par se débarasser de son perso pour éviter les conséquences et créer un fragile au passage, après avoir joué un Quadrilla de Mort le temps d'une partie (faudra que j'raconte ça un jour décidément).

Bref, le joueur a fini par s'engueuler avec un autre joueur de la table (rien à voir avec Sens, ça avait rapport à leurs cercle de connaissances, j'étais pas au courant) et ne plus venir. J'étais un peu blasé d'avoir perdu un joueur, mais la table n'a jamais été aussi fluide que par la suite. Donc comme quoi... :/



Ma dernière table en date a des problèmes qui ne sont pas les mêmes, mais j'ai toujours peur que la table "n'explose". C'est stressant de devoir toujours être super attentif aux attentes des joueurs mais à force de dialogue et Néant avançant, ça commence à aller mieux. (Rom', y'a un problème de Néant que je garde sous le coude à ce sujet, pour un futur podcast de la Cellule... ou pas d'ailleurs ;) )
Avec ceux-ci, le dialogue a été primordial pour régler les soucis. Je pense que c'est ce qui est à favoriser de toutes façons. Je vais discuter de tes problèmes avec eux, tiens. Je reviens vers toi si ils me soumettent quelque chose qui peut t'aider.
Podcasts amateurs et pleins de spoilers sur Sens : http://desrolistesdanslacave.fr/
Schultz (Jérôme S.)
 
Messages: 423
Enregistré le: 15 Sep 2011, 17:06
Localisation: Poitiers

Re: Chronique: expérience numéro 3

Messagepar Maxime (Laconfir) » 22 Avr 2014, 22:25

Merci pour ton retour Jerome.

Après discussion avec le joueur, nous allons accélérer la transformation en quadrilla. Le joueur (Milhaz) avait de trop grandes attentes pour Sens et n'avait pas saisit le propos. Il était donc en dehors du jeu par rapport aux autres et avait l'impression de ne pas pouvoir revenir en arrière. On va donc fair eun virage à 180 degrés, transformé Elvis rapidement en quadrilla et sa psychologie va changer du tout au tout. Il va ainsi profiter du jeu au maximum sans chercher à tout comprendre in game, mais on fera plus de discussion méta hors jeu pour satisfaire le joueur sans que le personnage en souffre. En fait, avec son passif et son statut, Milhaz avait déjà une réflexion poussée bien plus loin que le propos de Sens renaissance, donc il faisait figure d'ovni et pensait que créer un personnage à fond dans la philo et la réflexion serait bon pour le jeu alors qu'au final il faut plus se concentrer sur un archétype.

On refait le personnage Jeudi, j'espère que ça se passera du coup bien mieux :)
Maxime (Laconfir)
 
Messages: 248
Enregistré le: 23 Aoû 2013, 20:50

Re: Chronique: expérience numéro 3

Messagepar Maxime (Laconfir) » 02 Mai 2014, 17:41

Bon suite de la campagne hier, riche en rebondissements.

Durant l'inter partie que j'ai fixée comme allant de août 1019 à Mars 1020. Les bugs ont entreprit de nombreuses actions qui auront une influence sur la suite.

- Sapho a été voir Sollipsis. Elle en a marre des secrets, elle a encore vu météore la sauver, pour la deuxième fois chez graveur et ça l'intrigue, elle refuse de continuer à se battre dans le flou, sans comprendre. Soren décide donc après les menaces et les pleurs de Sapho de lui avouer ce qu'elle sait sur les quadrillas, pariant sur le score de Mort de Sapho pour comprendre la nécessité de leur sacrifice. Sapho accepte la situation et demande à aller à Sydney, étudier avec Chrysaor. Cela se fait, elle y étudie à l'université de Sydney où elle finit major et fait ensuite 3 mois de stage avec Chrysaor. Durant cette période, leur relation évolue et le politicien impénétrable finit par laisser entrer la jeune femme dans sa vie. Ils passent une première nuit ensemble et mettent les choses au clair le lendemain. Sapho ne veut pas que Chrysaor se refuse au bonheur par devoir et ils entament donc une relation sérieuse mais secrète.

- Artelian propose un plan de réaménagement de la Nouvelle York, le soumet au conseil qui approuve après quelques questions et s'en va donc pour la nouvelle York avec du matos plein les cales du subzéri. Il supervise la reconstruction en commençant par l'aménagement du port, puis trouve le centre de contrôle des drones de l'Omicron pour les utiliser à son avantage (45 en créa + les outils de la resplioïde). Après 6 mois, les premiers colons peuvent déjà emménager, on a même relancé l'agriculture dans les champs en périphérie grâce à l'aide de Marissa. Il prend un appartement avec Elen à la nouvelle York.

- Syrus se lie à Wilfried, ils se racontent des histoires, Syrus se met à la poésie. Il continue à veiller sur sa sœur spirituelle, qui est battue par son mari.

- Elvis se renferme et passe son temps dans l'ombre monde, il finit en resplioïde sous l'océan dans l'ombre monde à faire le trajet pôle sud nouvelle York pour être seul.

Début du scénario des fragiles. Les bugs sont dans un bar à la nouvelle York quand Sollipsis les contacte pour les envoyer au Caire. Wilfried est super excité, les autres suivent.
Une fois sur place, Elvis insiste pour passer par l'extérieur, n'ayant pas peur de l'idée que l'Omicron soit là. Mais finalement ils empruntent la tour et Wilfried prend son pied, les bugs sont plus ou moins fascinés, Syrus déteste les fluides divers et variés mais adore le Caire, la ville le fascine. Les messages sont divers et variés et ils finissent par trouver le module et désactivent les machines. Ils remontent avec les fragiles mais durant la dite remontée, Elvis se sent brûlé par sa resplioïde, il hurle, les joueurs commencent à l'enlever mais la pression détruit son bras (sinon la resplioïde casse le doigt puis le bras d'Elvis). Ils le remontent à toute allure et lui arrachent la resplioïde pour constater que dessous, Elvis est brûlé grièvement et finit par disparaître. Même dans l'ombre monde il n'est plus.
Je vais avec le joueur à côté, étant pure conscience il doit apprendre à se reformer, il est aidé par sauveuse qui l'a senti changer et veut l'aider à comprendre. Météore arrive et dit à sauveuse de se taire, il fuit avec sauveuse, laissant Second sans réponse (c'est son nom de quadrilla), en effet Météore ne veut pas lui imposer le choix de sacrifice qu'ils ont fait.
Second revient à la réalité, les PJ sont perdus entre les fragiles et ce nouveau quadrilla, Soren est là pour calmer le jeu et Second la reconnait de suite comme sa déesse. (ou son dieu). Ils prennent donc tous le chemin pour aqua city.

Les discussions sont intéressantes, entre Syrus qui refuse de voir cette chose comme un ami, Sapho qui s'inquiète de son bien être et Artelian qui prend les chose avec pragmatisme et intérêt. Second se pose plein de questions mais voit Elvis comme un étranger (changement de miroir, le personnage ne convenait pas à Sens ^^).

Pause évidente, écriture de faits tout ça tout ça.

Reprise. Aqua city, les bugs sont curieux et assez contents de découvrir cette ville, profitent du luxe et de la gentillesse des gens. Ils testent la nourriture indienne, vont à des mariages etc etc. La nuit, le quadrilla médite en position fœtale dans l'ombre monde mais un soir qu'il est dans la réalité, il rencontre Classiss. Vu la distance qu'il prend avec la réalité, il n'en parle pas aux autres.
Face à Soren, plein de questions et de réponses sur son histoire, le tractatus, Aziliz, les fragiles, les immortels (on parle déjà du cadran et des 6 immortels, pas envie de frustrer les joueurs qui y ont déjà réfléchit en amont), de Myphos etc etc.

Après, attaque de deux quadrillas, le combat est dur pour les joueur, le quadrilla commence à être frustré d'avoir autant de puissance et de ne pas pouvoir l' utiliser pour détruire (à discuter...). Il laisse un quadrilla sonné et Sapho dit à Second de partir aider le conseil, le quadrilla demande à Sapho de l'achever, elle s’exécute.

La scène contre météore est forte, la tête qu'ils ont fait en tapant à 66 en mort et en ne lui faisant rien était magnifique. Météore est déjà perdu face à Sapho qui lui balance ses vérités. Gladius meurt, Will pète un câble et Second aussi, engueulant Sapho, lui faisant remarquer que son comportement se rapproche dangereusement de celui de Soren, à cacher aux gens des choses car elle estime que ça leur fera du mal, il estime que c'est à lui de choisir et qu'il doit savoir ce que les quadrillas préparent, il y a anguille sous roche c'est évident. Elle finit par lui avouer en privé le plan des quadrillas.
Gladius est enterré, Artelian seul prend la parole avec le conseil.

Fin du scénar et une énorme question pour moi: Dois je mettre au point le plan des quadrillas ? La moitié des bugs le connait, les quadrillas le savent et Myphos ne va rien faire malgré tout (quoi que ?). Serait il possible que les quadrillas proposent de s'allier à la résistance et que la baston de fin soit quadrilla + bugs Vs Omicron ? Ça me parait juste illogique de continuer normalement avec autant de monde au courant. Seul Finn voudra sa revanche, mais si Sollipsis dit couché, il se couchera.... Des suggestions ? Certains ont déjà eu ça ?

Sinon la transformation d'Elvis en Second a été cool et il préfère ce personnage, certes toujours frustrant, mais au moins efficace dans ce qu'il fait: protéger la vie et les copains.
Maxime (Laconfir)
 
Messages: 248
Enregistré le: 23 Aoû 2013, 20:50

Re: Chronique: expérience numéro 3

Messagepar Romaric Briand » 05 Mai 2014, 10:32

Dans le podcast sur les Quadrillas, ils me semblent que la question est abordée. Oui, tu peux allier les Quadrillas de Rebirth aux Bugs avant la fin. Du coup, Kranisten pourrait ne pas mourir. Si tu fais ça la seule contrainte c'est de laisser tous les Rebirth sur la Terre (sauf Météore). Les rebirth survivants resteront à Aqua-city en attendant la bataille finale. Dans Sens Cosmo, les Rebith survivants pourront à nouveau jouer un rôle. ^^

Tout est possible Maxime. Seuls les Immortels sont les jouets de Sens. Seuls les Immortels ont un destin.
Un personnage de fiction souhaitant s'incarner dans la réalité... Les rolistes sont mes proies...
Sens - La Guerre des Immortels - Le Blog de la Cellule - Le Blog de Sens - Le Blog du Val - Le Val
Romaric Briand
 
Messages: 3237
Enregistré le: 07 Déc 2007, 18:36
Localisation: Saint Malo

Re: Chronique: expérience numéro 3

Messagepar Mangelune » 05 Mai 2014, 14:11

Romaric Briand a écrit:Dans le podcast sur les Quadrillas, ils me semblent que la question est abordée. Oui, tu peux allier les Quadrillas de Rebirth aux Bugs avant la fin. Du coup, Kranisten pourrait ne pas mourir. Si tu fais ça la seule contrainte c'est de laisser tous les Rebirth sur la Terre (sauf Météore). Les rebirth survivants resteront à Aqua-city en attendant la bataille finale. Dans Sens Cosmo, les Rebith survivants pourront à nouveau jouer un rôle. ^^

Tout est possible Maxime. Seuls les Immortels sont les jouets de Sens. Seuls les Immortels ont un destin.


C'est hélas le genre de choses qu'on ne sait pas quand on a Renaissance entre les mains, même si Sens Mort et Néant précisent quels événements doivent rester tels quels (tu voudrais pas nous faire ça pour Renaissance sur un post-it Romaric ?) J'avoue que la trahison des Quadrillas est pas très bien passée dans mon groupe...
Contes et histoires à vivre, un site pour parler des Errants d'Ukiyo, de Perdus sous la pluie et du reste.

Pensez aussi à la page Facebook officielle de Perdus sous la pluie.
Mangelune
 
Messages: 290
Enregistré le: 30 Avr 2013, 10:10
Localisation: Paris 18

Re: Chronique: expérience numéro 3

Messagepar sébi Jack » 05 Mai 2014, 14:46

C'est vrai que c'est un point assez difficile à expliquer et à comprendre.
pour ma part, j'ai préparé la chose avant graveur en expliquant que les quadrillas n'étaient pas si blanc/noir que se qu'ils y paraissaient.
Par contre, j'ai des quadrillas qui sont de vrai salauds pour faire le change
"La liberté consiste à choisir, même le pire, même d'être esclave."

http://sapience-roliste.blogspot.fr/
sébi Jack
 
Messages: 141
Enregistré le: 07 Sep 2012, 14:06
Localisation: franche comté

Re: Chronique: expérience numéro 3

Messagepar Maxime (Laconfir) » 14 Juin 2014, 15:00

Je débrief un peu tard la dernière partie qui a eu lieu il y a quelques semaine.

Au final en inter partie:
- Sapho a continuer son Ydille avec Chrysaor mais à commencer à se sentir malade, les analyses ne sont pas très claires (ce sera probablement un cancer des ovaires, preview de sens Mort, entrainant une bonne vielle stérilité).
- Second a été jusqu'à Berlin pour négocier la paix avec les quadrillas. Il a su les convaincre que Myphos, soit était déjà au courant et laissait faire, donc on s'en fiche, soit ne savait pas et allait se faire prendre à revers, inutile de se sacrifier. Kranisten accepte malgré ses réticences....
- Artelian et Syrus continuent leur vie, Syrus devient de plus en plus ami avec Willfried et Artelian entretien son couple avec Helen.

Début de la partie. Tout se passe classiquement. Le retour de Finnlongfinger les marque, Sapho se réjouit et se méfie en même temps, Syrus ne le supporte déjà pas, Second reste neutre et informe le général de son plan qui pense que c'est un piège. Finalement Soren avouera que les quadrillas de rebirth sont bel et bien de leur côté, mais qu'ils sont libres de faire leur choix... Finnlongfinger accepte de faire équipe avec eux à regret.
Durant les entrainements, Syrus s'esquive et se fait enguirlander sévèrement (menace d'emprisonnement et compagnie), Sapho est responsable de son entrainement. Les bugs par contre sont déjà très au point en terme de tactique.

L'attaque de Berlin est relativement épique. Sur fond de musique d'intro en version épique métal. Le général et les bugs repoussent les obus de l'Omicron, sautant d'obus en obus pour protéger le convoi de la résistance. Les fragiles innondent la cité et les quadrillas attendent les bugs au port. Le premier contact entre Kranisten et Finnglongfinger est froid, c'est un long silence.

Ils voient alors les membres des familles s'échapper et les poursuivent au port, des méchas de sécurité dernier cris tentent de les arrêter. Le combat est assez sympa et en levant la tête, les bugs constatent qu'un vaisseau est sur le point d'atomiser la ville. Artelian fonce en vaisseau pour l'arrêter, Kranisten voudrait protéger tout le monde en se sacrifiant mais c'est sans compter sur second qui s'est entraîner à aller vite et qui traverse le vaisseau de part en part. Ensuite, il utilise un canon de portal (fait de cellulis) pour téléporter la carcasse très loin et éviter la chute de la ruine sur la ville.

La planète renait et tout le monde se demande what the fuck is going on. Certains sont quand même de bonne humeur ^^.

Ils ont été déçu par l'absence de combat final (c'est leur faute...), il s'attendaient à un quadrilla de cosmo XD. Mais au moins le moment était cool et les bugs se posent encore des questions mais comptent profiter de la situation pépère. Second nous quittera en restant sur Terre, il me faudra un nouveau quadrilla XD
Maxime (Laconfir)
 
Messages: 248
Enregistré le: 23 Aoû 2013, 20:50

Re: Chronique: expérience numéro 3

Messagepar Maxime (Laconfir) » 20 Oct 2014, 13:04

Bon et bien nous sortons d'un week end Sens durant lequel nous avons commencé Sens Mort, et ça a été épique !

Les trois bugs sont désormais sans les quadrillas et Kranisten a décidé de rester sur Terre, faisant remarquer aux bugs qu'ils l'ont empêché de choisir son destin, l'ambiance est lourde (ça commence !). Les bugs apprennent que Maria est à l’hôpital.

Sapho va à la base du pôle Sud et discute avec Michel et Wilfried pour avoir les moyens d'aller sur la Lune (les moyens matériels j'entends). Syrus va voir son père spirituel qui lui fait remarquer que les petits trafics, les petites histoires, c'est terminé, il a sauvé la terre, il devrait se rendre compte qu'il a grandit. Artelian retourne voir Elen, son amante et pilote qui lui met une baffe pour ne pas l'avoir tenu au courant mais qui finalement reste, les bugs auront besoin d'elle sur la Lune.

Artelian participe à la réparation du vaisseau et les bugs assistent à quelques scènes avant le décollage: entre Sollipsis et Finnlongfinger, avec Chrysaor et enfin avec Maria qui arrive au dernier moment malgré son état.

Les bugs vont (ENFIN !) discuter avec Maria qui crache sa haine de Sollipsis. Elle explique que pour elle le conseil n'est qu'un argument fallacieux de Sollipsis pour ne pas officiellement se battre dictature contre dictature. Cette discussion est plutôt intéressante.

Vient enfin le briefing, que j’entends ou fait pour la troisième fois mais que j'ai enfin réussi à faire de tête sans le livre. Un débat intéressant s'engage avec Orion.

Une fois sur la Lune, les bugs sont déjà fasciné par toute la technologie.

Une fois posé sur la Lune, la scène de découverte du hangar est rendu intéressante par un aller retour dans l'ombre monde d'Artelian qui voit un visage de Sétentra et des flammes qui brulent sa resplioïde. Il revient rapidement, tout fumant et flippé. Les bugs suivent le plan et lorsque Céline pose le pied sur la Lune, je chuchote le monologue avec ma voix malade et en tournant autour des bugs (effet garantit !). Les gens se relèvent et la vie continue. Les bugs sont déjà interloqués quand un messager vient les chercher. Sapho reconnait de suite Météore (60 en chaos...) et l'enfant vient parler à Syrus. Une fois tous en voiture, les bugs annoncent à Météore que les quadrillas sont vivants et celui ci frêne un coup sec. Il décide de rester pour aider les bugs malgré tout. L'enfant les informe que maintenant l'Aviateur va mieux, il est retourné à la rune de Mort.

Dans la voiture, les bugs posent et répondent à beaucoup de questions, ils comprennent donc déjà l'analogie avec le petit Prince et voient en l'enfant le petit Céline. Mais pour eux, le général est ce boucher sans cœur, comment a t il put être un enfant si innocent et perspicace ?

Fin du scénario 1

Commentaires: Tout se passe bien, l'ambiance est sobre pour le moment, Mort va s'insinuer dans leurs esprits, ils croient encore que c'est une simple suite, qu'ils pourront sauver les Sélénites d'eux même, ils y croient tous, la désillusion n'en sera que plus amère.

Je joue beaucoup plus théâtralement chaque PNJ désormais, c'est complètement épuisant mais j'ai appris les leçons auprès du maître, je DOIS être le meilleur joueur de Sens, et ce n'est pas de tout repos !

Le scénario 2 est joué dans la nuit de Samedi, dans la maison de campagne, éclairé à la bougie ( ET BON DIEU CA CREE UNE DE CES AMBIANCE !!!!)

Le scénario s'ouvre sur Lester et Urielle. Je joue les deux petits vieux joyeux, les bugs tombent amoureux de ces deux résistants qui leur racontent vite leur histoire, les bugs comprennent donc ce qu'il y a derrière le masque. Ils rencontrent également Anthonie, cette intelligente, belle et intrigante jeune femme politicienne. On découvre également les passages secrets de partout dans le manoir.

Pour ne pas perdre de temps, Anthonie leur propose de les introduire à la société dans leur premier Jeudi Brandy le soir même, mais il va falloir s'habiller au marchant ! L'idée plait à tout le monde sauf à Sapho. Les bugs discutent avec un peu avec tout le monde puis se mettent en route, ils découvrent donc le marchant.

Anthonie les emmène au cinquième, l'étage des gens de Varia, il y a d'un coup beaucoup moins de monde pour faire ses courses et elle programme aux garçons un itinéraire pour qu'un petit drone l'es emmène de boutique en boutique sans perdre de temps. Pendant ce temps, Sapho Elen et Anthonie vont faire les courses entre filles (la Lune et ses clichés...). C'est le moment d'une scène rigolote ou Steevy le styliste résistant aide Artelian et Syrus à trouver leur style. Artelian finit en chemise avec une broche holographique mais Syrus lui, finit avec un costume trois pièce gris, une chemise Fushia une lavallière noire, des chaussure noires, un montre à gousset et un haute de forme. Steevy est persuadé qu'il va lancer une mode !

La bande se retrouve prête à aller en soirée, Elen et Anthonie se sont mise sur leur 31 et certains doivent empêcher leur mâchoire de racler le sol. Sapho elle est plus sobre, avec un pantalon et une chemise à jabot. Chrysaor (amant de Sapho) dit alors: "En même temps, chacun est différent et ne se met pas en valeur de la même façon". Cet homme est décidément un fin politicien.

Une fois à la soirée. Les mondanité de base sont échangées. Tout le monde demande à Syrus de devenir le nouveau Dominique Valido et de redécorer leur intérieur. On demande à des enfants de porter les cendriers. Des boissons sont automatiquement servies etc etc. Ils découvrent donc une floppée de PNJ crée par bibi pour l'occasion (ma tête va exploser !!!!!!) et un meurtre a lieu sur la personne d'un marquis de 70 ans venant d'annoncer ses fiançailles avec sa 8ème femme, une jeune de 15 ans (ambiance...).

C'est à ce moment que les bugs ont un appel de Soren leur disant que Wilfried est parti. Un inconnu livre une lettre à Syrus, une lettre d'adieu parlant de porter son propre monde. Les bugs comprennent vite qu'ils doivent aller au pilier. Ils s’éclipsent sans Anthonie, Chrysaor et Elen qui vont occuper la foule.

Météore et le général les rejoignent dans le jardin grâce aux ombres pouvoirs du quadrilla. Le général finit par imposer de passer dans l'ombre monde pour aller plus vite. Les bugs rencontrent donc leur premier quadrilla. Le monologue est donc raconté sans musique, avec la cape noire, à la bougie en circulant autour des bugs avec une voix de mec qui a la crève (Sens Mort influence la physiologie des cellulis...). L'ambiance est posée, le combat commence. Les bugs se font gentiment mettre au sol jusqu'à ce que Syrus comprenne tout seul, prenne le livre et commence l'exorcisme. Le quadrilla continue d' essayer de les tuer pendant que son corps tombe en lambeau et que celui ci finisse par être exorcisé au moment où il se ruait sur le corps inanimé de Syrus. Monologue de fin, tristesse, incompréhension, libération de l'ombre fragment et retour à la réalité brutale en entrant dans le pilier.

Et là, LA scène, La rencontre, L'ennemi. Les bugs invectivent Willfried et Myphos, je n'ai presque pas à jouer le général pour donner de la réplique. Les arguments de Myphos résonnent dans le crane des bugs. Artielian surtout, qui n’avait aucun préjugé sur le bonhomme, comprend tout de suite que c'est un malade mental à la logique biaisée. Lorsque l'un d'eux s'approche, Hélium et Hydrogène entrent en action. Le combat est dantesque et les faits de Cellulis pleuvent à chaque tour. Ces miracles imprédictibles égratignent la carapace des quadrillas voir coupent quelques plumes (ils s'acharnent, il se défendent ! ils y croient !). Durant le combat, Chacun croisent le regard des quadrillas et comprend quelque chose, Artelian entrevoit Sens, Syrus revoit son traumatisme infantile et l'analyse en terme psychologique et Sapho comprend qu'elle a un cancer des ovaires et sera stérile à vie.
Willfried encourage les bugs et les quadrillas se décident à terminer le combat. Ils se rendent alors compte que Météore est encore debout (il sauve le général) mais également Syrus et son Néant à 50... Il leur balance des météores venus du ciel (fait de Cellulis) et pendant quelques secondes, les joueurs pensent avoir gagné. Mais les quadrilla de Cosmo d'ordinaire si calmes, s'énervent. A eux d'eux ils enchaînent un combo croche patte, genou dans la tête, propulsion aérienne puis combo aérien sur Syrus. Sa resplioïde se désactive au milieu du combo et sa colonne vertébrale se brise !
Les autres Cellulis se décident à utiliser deux faits pour le sauver, il n'aura que le bras cassé (sinon c'était 3 blessures graves), mais l'un des quadrillas est énervé par tant de résistance et fait exploser un œil d'Artelian.
Myphos fait donc son spitch et part avec Willfried, laissant les bugs complètement exténués. Ils réussissent à appeler la base pour rentrer et se faire soigner/opérer en urgence.

Bilan: Ce scénario était parfait, un début joyeux, on profite de la Lune, on a plein d'entrain, on aime les fleurs, les oiseaux, les vêtements fushia et on finit avec un désespoir chronique et un constat cruel: nous sommes incapable de vaincre Myphos pour le moment. Les bugs sont tous choqués et demandent de base quelques jours pour s'en remettre (ils apprendront bien vite la disparition de Sollipsis, histoire de les achever).

Nous avons ensuite repris un scénario mais finalement ça n'a été que quelques heures d'enchaînement de dialogues avec tous les PNJ, des choses plutôt intéressantes d'ailleurs, il y a tellement à dire/faire que foncer de fragment en fragment semble impossible sur cette table.




Au final je suis très content de ce début de campagne mais j'aurai besoin de conseils pour gérer le rythme. Il y a tellement de choses à faire, que puis je dire à mes joueurs en ce qui concerne la libération des fragments ? De faire des propositions puis que je prépare des scénar solo/duo en plus ? Dois je improviser des situations en fonction de leur demande ? Comment savoir si un fragment est libéré ? (je ne me souviens plus du podcast, vivement qu'il soit diffusé...). Bref, comment avez vous gérer la liberté des joueurs dans cette campagne ? Comment faire en sorte qu'ils parlent à tout le monde, se lient à qui ils veulent et accomplissent leur mission ? Avez vous des idées de bâtons dans les roues déprimant mais pas trop violents ?
Dois je faire jouer toutes les scènes ou puis je me contenter de texte à distance ?

Bref pleins de questions fouillis à l'écrit autant que dans ma tête, mais plein d'espoir pour cette table hyper prometteuse et motivée !
Maxime (Laconfir)
 
Messages: 248
Enregistré le: 23 Aoû 2013, 20:50

Re: Chronique: expérience numéro 3

Messagepar Maxime (Laconfir) » 09 Nov 2014, 12:18

Bon et bien il y a quelques temps nous avons enchaîné sur le Vaniteux.

L'équipe est extrêmement soudée depuis l'incident avec Myphos. Ils soutiennent tous Sapho depuis son hospitalisation et Artelian pour son oeil. Après quelques discours déprimés, ils reprenent du poil de la bête (ce qui ne les tue pas...) et décident de lancer un journal indépendant en balançant toute les vérités qui dérangent sur la Lune, ils veulent le batiser A L'UNISSON et ce journal ferait des enquêtes profondes et vraies pour semer les graines de la révolte. Ils veulent d'ailleurs commencer par une enquête au roi.

Avant cela, le général finnlongfinger et Météore les emmenent dans une pièce circulaire où ils ont programmé un entraînement dans l'ombre monde. Les deux prennent la forme des quadrillas de Cosmo et commencent un combat avec les bugs. Ceux ci agissent vite et Sapho prend la forme de Soren pour perturber Céline. Météore encaisse et envoie des déluges d'ombres énergie aux bugs. Après un long et épuisant combat, les bugs battent le général et Météore à coup de téléportation réalité ombre monde et avec un petit renfort de faits de cellulis. Ce combat les remotive et ils se dirigent vers le vaniteux après être passé au marchand en coup de vent.

Assez rapidement ils constatent l'état du fragment (journaliste fouille merde, sportifs débiles et qui pensent à leur corps...). Ils ont rendez vous chez un directeur de journal rencontré par Sapho à la fac de Sydney.
La discussion qui suit est très longue et intéressante sur des sujets comme la rentabilité, les moyens (faut il accepter de corrompre son journal pour que quelques articles polémiques soient lu par la majorité malgré la merde autour...). Les bugs convainquent l'homme de produire des articles en freelance et qu'il les diffusera discrètement, ils profiteront de son réseau de distribution, mais il refuse de prendre plus de risques. (Oh et pourtant, il y en a tellement...). Les bugs doivent donc couvrir un évènement à l'Elyséum où deux sportifs sur vitaminé semblent attirer les foules.

Après avoir comparé leur biscotos et leur coiffure, les deux se lance dans un concours de jokari... (la balle et la raquette reliée par un élastique). Le public frémit à chaque hésitation et celui qui a les deux bras musclés développe une technique à double bras !

Les bugs ressentent vite un problème et voient une loge avec uniquement des producteur et une autre, imperceptible, avec le préfet... Ils se dirigent donc vers le quadrillas avec leur resplioïde et une fois devant lui commencent à discuter. Il leur fait pitié car il ne donne aux gens que ce que leur instinct demande, il aimerait tout arrêté mais ce n'est pas dans sa nature. Je passe les détails mais les bugs hésitent vraiment à l'exorciser donc il commence à provoquer une orgie dans le stade, cela les convainc et s'en suit la larme, un petit combat et un exorcisme...

Une fois dans la réalité, les bugs vont écouter aux portes des producteurs et entendent de plus en plus de saloperies ("mais qu'il se bouge celui la où on lui fournit pas de petit garçon ce soir !" "Les spectateurs s'ennuient ? Envoyez un clown et filez leur des tomates !" "Putain mais envoyer moi un peu de gaz hilarant dans les spectateurs là !" "Mimi sérieux là je suis chaud file moi un peu de coke et demande à tusaisqui de nous fournir une petite étudiante là, la soirée va être bonne..." (j'y suis peut être aller un peu fort)). Sapho va aider le clown et Syrus et Artelian vont mettre une baigne aux producteurs, l'un d'eux n'avait rien dit et Syrus lui fout quand même un coup de boule en resplioïde suivi d'un petit rire qui fait gueuler Artelian "Putin Syrus non !" (Ils me donnent le bâton pour se faire battre...).

Lors de la dernière scène, les bugs fêtent chez Lester et Urielle leur réussite et le lancement du journal. Elen finit par anoncer en privé à Artelian:
"Ecoute, je suis enceinte... Et je ne suis sur ni de le garder, ni qu'il soit de toi..."

Fin du scénar.

Bilan: Cette table est vraiment top pour Mort, ils ont pleins d'idées en solo qui me permettent de faire des scénarios sur le pouce, je sens qu'on va passer du temps sur Séléné ! Après l’annonce de fin a provoquer un RP interpartie intéressant, Artelian va peut être quitter l'aventure mais ce n'est pas encore sûr (le perso, pas le cellulis ^^). Sapho veut diriger un gang et Syrus veut enquêter sur le roi et le réveiller...
Je compte faire un filsdeputerie à Syrus, le joueur s'imagine plein d'histoire de mafia et de deal avec son perso depuis renaissance dans la pôle Sud, tout seul, malgré toute mes tentatives pour dire que c'est pas super logique. Maintenant sur la Lune, il recommence un peu mais se lie enfin au groupe... Il va manger un scénario solo dans dreamstairs où tous ces ennemis imaginaires seront venus sur la Lune. A la fin, la résistance le sortira de Dreamstairs, sa resplioïde lui demandera s'il est près à vivre sa vraie vie et à arrêter de la fantasmer, car tout ce que le cellulis à imaginer pour le perso serait en fait un illusion, des histoire que Syrus s'est inventé... A la fin, la resplioïde lui dirait: "quand on a peur de la vérité, comme toi en ce moment, ce n'est jamais toute la vérité que l'on entrevoit..."
J'espère ne pas traumatiser le joueur mais je pense que ça va le retourner dans le bon sens, il me détestera, mais n'est ce pas la meilleur façon d'apprendre ?
Maxime (Laconfir)
 
Messages: 248
Enregistré le: 23 Aoû 2013, 20:50

Re: Chronique: expérience numéro 3

Messagepar Romaric Briand » 10 Nov 2014, 10:17

Ah là là ! Ça c'est excellent ! Les joueurs qui se servent de Sens Mort comme d'un bac à sable c'est exactement ce qu'il faut faire. Je suis surpris de voir comme cette table ressemble à ma table de Rennes, par les enjeux abordés par les joueurs et par la manière dont ils avancent à travers Séléné. Est-ce que la base de Sens Mort pousse à réaliser ce genre de parties ? (si oui ce serait la gloire) Ou est-ce plutôt nos discussions et les podcasts qui font que cette table avance de la sorte ? A moins que cela ne provienne de toi et d'eux-mêmes ? Comment vois-tu les choses, Maxime ? Est-ce que Sens Mort (la base) amène vraiment vers ce genre de parties, sans les podcasts, je crains que non...
Un personnage de fiction souhaitant s'incarner dans la réalité... Les rolistes sont mes proies...
Sens - La Guerre des Immortels - Le Blog de la Cellule - Le Blog de Sens - Le Blog du Val - Le Val
Romaric Briand
 
Messages: 3237
Enregistré le: 07 Déc 2007, 18:36
Localisation: Saint Malo

Re: Chronique: expérience numéro 3

Messagepar Maxime (Laconfir) » 10 Nov 2014, 10:28

Alors déjà je parle sans avoir eu la base sans les podcasts. On a lu la base puis on a écouté les podcasts et ensuite on a joué.

Sur trois tables où on a joué Mort, c'est la première à s'en servir comme d'un bac à sable mais ce qui l'explique je pense, c'est un cumulé de tout. Les gens de cette table sont des gens qui habitent pas loin de chez moi (10 min à pied max), donc ils peuvent passer le soir et discuter voir faire des scénarios solo. Les joueurs sont hyper créatifs et motivés et je leur ai tout expliqué au départ.

Je pense que la base peut suffire à cela mais si les simulacres ne se découragent pas au départ (car sur les autres tables, il y a toujours un ou deux simulacre qui a laissé tomber Séléné et ça a entraîné le groupe...) et que les joueurs n' habitent pas loin ou qu'ils se réunissent régulièrement. Avec nos autres tables, on était trop loin des joueurs et ils mettaient 1h à 1h30 à venir donc on a fait peu de parties et on devait avancer dans le scénario a cause d' impératifs matériels (joueurs qui déménagent etc etc).

Donc ma conclusion c'est que pour que Sens Mort soit joué en bac à sable il faut que le MJ ai bien compris la base, qu'il ai écouté les podcasts pour bien comprendre les tenants et les aboutissants de mort (ou qu'il ai compris tout seul, va savoir...) et que les simulacres soient motivés et très disponibles. Le "ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort" doit être dit par le MJ aux joueurs à mon avis.

PS: le podcast qui sera diffusé plus tard où nous en parlons m'a aussi aidé à faire avancer ma vision de la Lune et de comment la faire jouer. Mais je crois que je dois surtout beaucoup à mes joueurs qui sont géniaux.
Maxime (Laconfir)
 
Messages: 248
Enregistré le: 23 Aoû 2013, 20:50

Re: Chronique: expérience numéro 3

Messagepar Romaric Briand » 11 Nov 2014, 09:29

La proximité des joueurs entre eux joue à plein régime. C'est comme ça que nous avons joué aussi. Très intéressant !
Un personnage de fiction souhaitant s'incarner dans la réalité... Les rolistes sont mes proies...
Sens - La Guerre des Immortels - Le Blog de la Cellule - Le Blog de Sens - Le Blog du Val - Le Val
Romaric Briand
 
Messages: 3237
Enregistré le: 07 Déc 2007, 18:36
Localisation: Saint Malo

Re: Chronique: expérience numéro 3

Messagepar Maxime (Laconfir) » 15 Nov 2014, 12:41

Et hop, on continue avec hier l'épreuve du buveur.

Entre temps deux joueurs on joué de smini scénarios solo. Sapho est allez au buveur, elle a rencontré un vendeur de nouilles et l'a protégé contre des collecteur de "taxe" (pour moi, les gangs dirigent). Elle va ensuite voir la patronne de ces gens pour négocier avec elle. Elle promet que bientôt, la viande manquera sur Séléné mais que du commerce se fera avec la Terre et que pour la redistribution, elle aurait bien besoin d'aide. La patronne a a y gagner car ça lui rapporterai des sous. Sapho envisage également la création d'une monnaie alternative au buveur.

Syrus, lui, enquête avec anthonie sur l'empoisonnement du duc qui allait épouser une jeune fille. Il va donc chez la jeune fille et sa grande soeur, Catherine Price, qui était là lors de la mort du vieux pervers (responsable de la mort de ses 7 précédentes femmes...). Le jeu de cours est en place et Syrus finit rapidement par promettre aide et protection aux deux soeurs, il peut les envoyer sur Terre et garantir leur bien être. Surprises par la proposition, la grande soeur de 30 ans finit par accepter pour protéger sa soeur de l'avidité des nobles et les pratiques honteuses...
Syrus obtiendra du coup le titre de chevalier à la place de Catherine.

Il est ensuite aller voir Gregor Sarrige, l'oncle de la petite, un marquis qui est lui responsable du meurtre (ils l'ont vite compris). Celui-ci a mis une pression de malade sur Syrus en faisant bien comprendre qu'il peut le tuer d'un claquement de doigt. Syrus se laisse impressionner et balance tout sur la résistance. Heureusement pour eux, Sarrige est le deuxième noble non résistant anti Myphos du coin, il compte, comme les préfet jadis, faire en sorte que la Lune fasse sécession de manière à devenir administrateur de la Lune. Il veut plus de pouvoir et ne plus sentir le glaive de Myphos au dessus de sa tête. Les deux font donc un deal, la résistance aidera ce gars et il les aidera en échange, Syrus signe t il un pacte avec le diable ? Dans tous les cas, il récupère une preuve du meurtre donnée par Sarrige pour faire accusé au bon moment un ennemi politique...

Ils comprennent que pour sauver la Lune, les fleur et les bons sentiments ne mèneront nul part. Pour changer le système, ils rentrent dedans et acceptent sa corruption, il se peut que je les laisse faire, cela fera parti de leur tragédie...

Les bugs commencent donc en discutant de ce qu'ils ont fait, Syrus omet la partie avec Sarrige.

Ayant mis une annonce dans leur journal demandant "avez vu cette personne ?" (avec une photo de Maria), ils sont contacté par un privé. Ils découvrent donc pour certains le buveur et la rencontre se passe bien, Finnlongfinger fait le mauvais flic et Sapho le bon. Ils le payent grassement pour ses services et le petit Céline vient discuter avec eux des buveur. Il finit par leur dire: "pour retrouver votre amie, il faut souvent passer par un autre ami...".
Les bugs vont donc revoir le renard auquel ils se sont tous liés plus ou moins. (ils l'ont croisé en début de sens Mort). Ils discutent avec lui et il leur livre ses secrets. Les bugs passent dans l'ombre monde, discute avec le buveur qui après son monologue, tient un discours incohérent. Il finit par boire pour oublier et recommence son monologue. Il s'étonne à nouveau de la présence des bugs (il oublie à chaque verre qu'il boit...). Les bugs sont tristes pour lui et Sapho commence l'exorcisme. Un combat ridicule se lance avec un buveur titubant qui fredonne la musique de combat comme un ivrogne sait le faire... Il loupe ses attaques et est bien vite exorcisé.
Les bugs se sentent dégoutés et tristes d'avoir du le tuer (bim, +3 en mort).
La découverte les unsines de viande du philantrope, puis de barres chocolatées à base de déjection de Nastlé donne envie à deux bugs sur trois de tout brûler. Artelian les résonne et considère qu'ils doivent montrer la vérité aux gens et que c'est gens, au peuple de se soulever contre cela, autrement, ça ne servira à rien... (il a raison, mais comment faire en sorte que le peuple sache et se révolte ?).

Je crois les avoir vraiment choqué, il y a toujours cette différence entre savoir et voir, mais oublient-ils que l'essentiel est invisible au sens ? Cette table est parfaitement immergée, jusqu'au cou !

Nous faisons une pause puis nous reprenons, l'enquête et les ressources de la résistance les mène assez vite à Julia puis Julio. Ils découvrent dreamstairs (n'ai je pas respecter tout ce qu'aime Tes joueurs ? Formes lisses, propreté absolu, automatisation et rêve sur demande...)
Ils récupèrent Julio et voient son rêve, ils comptent le réveiller pour mettre la main sur cette Julia qui a l'air d'avoir les même ennemi qu'eux.
Elle intervient à ce moment et Sapho lui saute dessus pour la désarmer, prenant au passage une balle à sa place. Syrus active son sniper de philonite en un éclair et élimine le tueur. (quels bourrins... Moi qui voulait simplement créer un peu de drame...). Sapho sent alors la philonite vibrer alors qu'elle tient Julia. Finnlongfinger n'en croit pas ses oreilles. Ils osrtent Julio de sa cuve (petite scène de déprime post réveil) puis ils rentrent tous au manoir.
Etant avec Anthonie depuis le début du scénario, elle tilte tout de suite pour leur date de naissance et Finnlongfinger l'emmène dans le manoir de Lester et Urille, dans un des labo cachés. Il sort d'un coffre quelques roses en philonite et en donne une à Anthonie qui se retrouve donc avec une resplioïde (hmmmm... tu obtiens donc ce pouvoir en leur donnant un avantage, bien joué...). Le scénario se finit là, pour une fois pas de méchanceté mais beaucoup de perspectives.

Artelian envisage donc de partir pour la Terre pour élever son peut être enfant et vivre avec sa femme tout en continiuant à faire parti de la résistance, mas à distance (en coordonnant l'approvisionnement de nourriture par exemple...), mais il ne sait pas quel type de personnage l'intéresserait... Morgane commence à s'ennuyer car elle connait les scénario (c'était à prévoir mais on fait ce qu'on peut...). Et Syrus lui, a beaucoup à faire et va bientôt subir son drame.

J'ai l'impression que Mort marche trop bien avec cette table, mais TROP bien. Les personnages sont touchés par la déprime, certains veulent partir, d'autres tout brûler, et on en est qu'à la moitié ! Je ne sais pas si j'arriverai à faire tenir tout jusqu'au bout... Par ailleurs j'envisage de recruter un autre joueur, au cas ou Morgane se lasserait ou pour quand elle va partir, est ce jouable selon vous ? Quelqu un qui rejoint l'aventure au milieu de Mort ne manque t il pas beaucoup ? Ou vaudrait il mieux quelqu'un qui a déjà jouer au reste mais qui vienne se greffer par une pirouette (comme ton mixage de table Rom..) ? Je suis assez avide de conseils pour le coup.
Maxime (Laconfir)
 
Messages: 248
Enregistré le: 23 Aoû 2013, 20:50

Re: Chronique: expérience numéro 3

Messagepar Schultz (Jérôme S.) » 15 Nov 2014, 19:03

Yo Maxime, chouettes parties, tout ça !
Gregor déchire à ce que je crois comprendre ^^
Belle interprétation du Buveur, aussi.

Perso, ça m'est arrivé une fois de faire rentrer une joueuse en cours de Sens Mort. Ça a pas été une sinécure ^^ .
Elle avoue avoir eu du mal à réellement trouver sa place dans la Résistance. Le fait qu'elle n'ai pas connu Sollipsis a aussi pas mal changé sa vision du jeu (problème réglé dans Néant avec le module de Classiss ^^ ).
Malgré les différents succès qui sont advenus au fil du temps sur Séléné, elle n'a pas pu se débarrasser d'un sentiment d'échec perpétuel, aussi. Néant a été une grande bouffée d'air de ce point de vue (mouarf ; Néant, une bouffé d'Air :D ).
Bref euh, autant dire que Néant a bien aidé à rectifier le tir. (pour ceux qui me connaissent, c'est la fameuse joueuse qui est devenue ma Rune de Néant miniature).

Le mixage de tables peut être une solution élégante.

Si j'ai l'occasion de discuter avec ma joueuse et qu'elle me dit le contraire ou qu'elle me sort d'autres éléments du genre, je viendrais le poser ici.
Podcasts amateurs et pleins de spoilers sur Sens : http://desrolistesdanslacave.fr/
Schultz (Jérôme S.)
 
Messages: 423
Enregistré le: 15 Sep 2011, 17:06
Localisation: Poitiers

PrécédenteSuivante

Retourner vers Sens Hexalogie